Vivre à l’étranger : astuces pour faire face au choc culturel

Vivre à l’étranger, dans une culture différente, goûter de nouveaux plats, profiter du climat méditerranéen et même de la mer à votre porte, semble être un rêve pour beaucoup. Or, il ne s’agit pas seulement de vacances à bien des égards. Déplacer le centre de votre vie dans un autre pays peut aussi être un choc culturel plutôt qu’une « dolce vita ».

Qu’est-ce qui provoque le choc des cultures ?

La décision de tourner le dos à notre pays d’origine et d’installer enfin nos tentes dans notre nouvelle « destination de rêve » provoque tout d’abord une grande euphorie. Au début, on est curieux de découvrir toutes les nouveautés sur place. Les premiers mots de l’autre langue s’apprennent rapidement et vous êtes fier lorsque les habitants vous comprennent. Dans votre nouveau lieu de résidence, du moins au début, vous rencontrez ouvertement les gens et leur mentalité.

Mais le processus d’ajustement prend souvent plus de temps que prévu. Même après quelques mois, le sentiment d’être chez soi ne s’installe pas et vos bons vieux amis commencent à vous manquer. Mais pas seulement les amis, aussi les habitudes quotidiennes de la maison, la nourriture typique, la circulation ordonnée, la fiabilité.

On se sent mal à l’aise et étrange dans ce nouvel environnement. Un choc culturel est souvent une réaction psychologique à l’inconnu, à la culture étrangère lorsqu’on vit à l’étranger. Les nombreux changements, qu’ils soient professionnels, privés, bureaucratiques, sociaux, politiques, mentaux, etc., peuvent être un choc pour la nouvelle vie à l’étranger.

Les différentes phases du choc culturel

Une fois le point culminant passé, les gens commencent à s’interroger sur leur passage au pays électoral. Au lieu de l’euphorie, des doutes sur l’ancien pays des rêves surgissent.

La nostalgie de la patrie est de plus en plus forte. Les situations quotidiennes sont comparées entre l’ancien et le nouveau lieu de résidence. Et en arrive à la conclusion que tout est mieux en Allemagne. La dernière phase est l’adaptation. Une vie dans le nouveau pays d’origine n’est possible qu’en étant accepté à l’étranger.

Comment faire face au choc des cultures ?

Avant de vivre à l’étranger, vous devez d’abord vous renseigner sur le pays et ses coutumes : En Espagne, par exemple, l’absence de ponctualité est normale. Les retards d’une demi-heure ne sont pas pris à la légère. En Italie, il est de coutume de boire le petit café fort, appelé espresso, debout et ceux qui s’installent en Hongrie devraient apprécier la nourriture plutôt épicée.

Il est conseillé de se renseigner par soi-même, d’interroger ses connaissances, d’obtenir l’avis des « locaux » qui ont pu émigrer et de se rendre plusieurs fois dans son nouveau pays d’origine.

Il est préférable de suivre un cours de langue dans son pays avant de vivre à l’étranger. Pour que vous puissiez communiquer dans le pays cible dès le départ. Car même à l’étranger, vous devez faire face à la bureaucratie et sans la nouvelle langue, il sera difficile de faire de nouvelles connaissances.

Il faut aussi être ouvert à la nouvelle culture. Après tout, on a volontairement décidé de passer à un nouvel environnement, différent. Pour ne pas se sentir étranger, il est conseillé de s’adapter aux coutumes et traditions.

La participation à un club sportif, musical ou culturel peut faciliter l’intégration à l’étranger. En outre, vous pouvez trouver rapidement des contacts locaux dans un club. Grâce aux nombreux nouveaux moyens de communication, le contact avec le pays d’origine est facile. Un appel téléphonique vidéo avec des amis ou des parents peut aider à surmonter le choc culturel. S’il fait encore humide et froid en Allemagne et que vous prenez un bain de soleil à l’étranger pendant la « Sieste », vous vous souviendrez pourquoi vous avez osé aller à l’étranger.

Pour une vie à l’étranger, il faut en tout cas être patient. Dans votre pays d’origine, vous grandissez automatiquement avec les habitudes typiques sans les remettre consciemment en question. Lorsque vous vous installez à l’étranger, vous devez vous adapter d’un seul coup, apprendre et, surtout, accepter les nouvelles règles. Sans l’acceptation nécessaire envers le nouveau pays, une adaptation dans le nouveau pays d’origine ne sera guère possible !

Objets décoratifs : opter pour un bougeoir design en inox
Quelles destinations pour emmener sa famille en été ?