Suivre l’actualité des systèmes bancaires et financiers

Sur le plan financier, un accord majeur a été annoncé cette semaine, mais il reste encore un long chemin à parcourir pour combler le fossé entre les deux grandes puissances économiques de la planète. À l’exception des États-Unis et de la Chine, l’ensemble du système financier mondial a besoin d’améliorations majeures. 

Le suivi de l’actualité des systèmes bancaires et financiers

À commencer par une bonne nouvelle. Les inégalités de revenus entre les pays se sont fortement réduites au cours des deux dernières décennies, avec la montée en puissance des grands pays émergents d’Asie. Certes, la situation dans certaines régions reste préoccupante, mais il est important de noter qu’il s’agit de la première baisse des inégalités mondiales depuis la révolution industrielle. Cependant, la réalité est que, dans le même temps, les inégalités ont augmenté dans de nombreux pays. Au Royaume-Uni, par exemple, les 10 % les plus riches de la population possèdent désormais presque la même richesse que les 50 % les plus pauvres. Une situation similaire existe dans la plupart des pays de l’OCDE, où les inégalités dans la répartition des revenus et des richesses approchent ou atteignent des niveaux records. Cette tendance préoccupante rappelle le début du XXe siècle, lorsque les forces combinées de la technologie et de l’intégration ont culminé au premier âge d’or, les années folles et ont abouti à une catastrophe financière. Le site banque-finance.fr vous permet d’obtenir beaucoup plus d’informations sur le suivi de l’actualité du système finance banque.

Les différentes actualités dans le secteur financier et bancaire

Le problème du changement climatique n’existait pas dans les années 1920, mais il est extrêmement grave aujourd’hui, et les plus pauvres et les plus vulnérables sont souvent les premiers à payer le prix de ce défi existentiel. Selon la Banque mondiale, 100 millions de personnes supplémentaires vivront dans l’extrême pauvreté d’ici 2030 si on ne s’écarte pas de trajectoire climatique actuelle. Par conséquent, on doit apprendre de l’histoire tout en transformant à l’époque. On sait qu’une inégalité excessive peut freiner la croissance et saper les fondements d’une nation. Elle mine la confiance dans les sociétés et les institutions et peut alimenter le populisme et les troubles politiques. Pour corriger les inégalités, de nombreux gouvernements se sont d’abord appuyés sur des mesures budgétaires, qui sont et continueront d’être un outil essentiel. Mais on néglige souvent le secteur financier, qui peut avoir des effets profonds et durables sur les inégalités, à la fois positifs et négatifs. Cet impact négatif est particulièrement prononcé dans les pays où le circuit financier est déjà très dense. Des instruments financiers complexes, des groupes d’intérêts influents et une rémunération élevée de banque finance peuvent faire en sorte qu’un système soit mieux adapté qu’un autre.

Les avantages de suivi du système financier

La nouvelle recherche qu’on présente aujourd’hui montre comment un secteur financier qui fonctionne bien peut ouvrir de nouvelles opportunités pour tout le monde au cours de la prochaine décennie. Mais les travaux montrent aussi comment les secteurs financiers mal gérés peuvent amplifier les inégalités. Ces observations doivent rappeler et inciter à agir. En agissant et en agissant ensemble, on peut éviter que les erreurs des années 1920 ne se reproduisent un siècle plus tard. Il n’est pas nécessaire d’aller trop loin pour trouver des exemples de ce phénomène. Les États-Unis ont l’une des économies les plus diversifiées au monde. En 2006, cependant, les prestataires de service finance banque ont atteint près de 25 % du S&P 500 et près de 40 % des rendements totaux, faisant du secteur financier le secteur le plus louable de l’ensemble du S&P. La Grande Récession qui a suivi a amené au deuxième paramètre qui explique l’impact du secteur financier sur les inégalités : la stabilité financière.

Les trois dimensions qui déterminent l’impact des secteurs financiers 

En ce qui concerne le secteur financier et les inégalités, trois aspects clés doivent être pris en compte. L’un est l’expansion des canaux financiers, qui est liée à la taille de l’industrie financière par rapport à l’agrégat économique d’un pays. On sait que cette financiarisation a un impact majeur sur les résultats économiques d’un pays. En Chine et en Inde, par exemple, l’essor continu du secteur financier dans les années 1990 s’est traduit par d’énormes progrès économiques au cours de la première décennie des années 2000, sortant plus d’un milliard de personnes de la pauvreté. Les recherches récentes montrent qu’à un moment donné, l’expansion des circuits financiers va de pair avec un creusement des inégalités et une croissance inéquitable. De nombreux facteurs contribuent aux inégalités (corruption, fiscalité régressive, transmission de richesse d’une génération à l’autre, etc.), mais le lien entre banque de financement et d’investissement et inégalités est réel dans tous les pays. Pourquoi observe-t-on ce renversement de l’impact de la financiarisation sur les inégalités ? On soutient qu’au départ, les pauvres ont bénéficié de l’expansion des services financiers, mais au fil du temps, la taille et la complexité croissantes du secteur financier ont finalement profité aux riches.

Photographe professionnel : comment prendre un portrait corporate ?
Quel type de sanctions pour ne pas payer ses impôts ?